jr-40bdtemple-cour-121018-pano

Environ 30 millions de tonnes de déchets sont produites en une année par les ménages français, soit près de 472kg de déchets par habitant, auxquels s'ajoutent 315 millions de tonnes issues des activités économiques. En France la dépense pour le traitement des déchets s'élevait à près de 13 milliards d'euros en 2007 et ce chiffre est en progression moyenne de 5% chaque année. Cela représente 118€ par habitant en moyenne, uniquement pour les déchets municipaux. Dans nos poubelles on trouve : 32% de matières organiques ; 21% de papiers cartons ; 13% de verre ; 19% d'autres déchets ; 11% de plastique ; 3% de métaux... La plupart de ces déchets peuvent être triés pour être recyclés. Mieux encore, ce que l'on jette le plus ce sont les matières organiques, or les matières organiques sont une ressource, la matière première du compost.

Comment réduire ses déchets ?

Dès l’achat. Et en bout de chaîne : trier, troquer, donner, composter au pied de son immeuble. Faites du compost permet de réduire le poids de ses ordures ménagères. Pour cela il faut installer un composteur ou lombricomposteur au pied des bâtiments. Le lombricompostage est une technique utilisant un processus naturel et écologique consistant à placer dans un récipient (le lombricomposteur), des vers qui se nourrissent des déchets organiques que nous leur apportons régulièrement lors de la préparation des repas. Il est possible de fabriquer soit même son lombricomposteur. Vous pouvez créer un lieu de stockage temporaire pour les encombrants et pourquoi pas une ressourcerie* ? Ou bien alimenter celles qui existent déjà à Paris. Dans ce sens, vos déchets peuvent devenir, petit à petit, matière première.

* Une ressourcerie est un lieu convivial où les particuliers peuvent venir déposer certains objets dont ils ne se servent plus comme l'électroménager, les meubles, la quincaillerie, les livres, les textiles, la vaisselle, etc. S'ils sont encore en état de marche ou réparables, ces objets pourront être remis en état, valorisés et revendus à des prix très accessibles. Dans le cas contraire, ils seront orientés vers les filières de recyclage ou d'élimination

Comment organiser le recyclage des déchets ?

Il faut d’abord adapter les locaux de la copropriété.

Le recyclage des déchets en habitat collectif à Paris

Les collectivités mettent en place des collectes séparatives pour les emballages et les journaux et pour les encombrants mais plus rarement pour les ordures ménagères « fermentescibles » dites FFOM, en immeuble collectif. La séparation des déchets nécessite d’abord de la place pour le stockage à la fois dans le logement puis dans le lieu de pré-collecte c'est-à-dire au pied de l’immeuble.

La cuisine

Cela commence dans la cuisine puisque c’est là le centre de production de déchets ménagers sans qu’il y ait toutefois besoin de grands travaux pour s’en sortir. Commencez par installer au moins deux poubelles (certains fabricants proposent des poubelles comportant plusieurs bacs de tri ni trop affreuses ni trop encombrantes) : un bac pour les matières organiques et un bac pour les autres déchets qui seront triés en pied d’immeuble.

Le local propreté ou lieu de pré-collecte

Déterminer un « local propreté » dans la copropriété afin d’assurer la bonne gestion des bacs, une bonne hygiène du lieu et une surface suffisante en fonction de la quantité de déchets produits. Un minimum de matériel est à prévoir : les bacs à ordures ménagères (municipaux), les bacs multi-matériaux, les bacs à verre, le composteur. Il faut toujours assurer une bonne circulation autour des bacs et leur accessibilité. Le « local propreté » peut être placé à l’intérieur, à l’extérieur, prendre la forme d’abris bacs, ou tout simplement de bacs alignés dans une cour.

Former le gardien de l’immeuble

La formation des gardiens d’immeuble est un atout incontournable. Ils ont un rôle de relais et de communication auprès des habitants, de surveillance des dépôts dans la ressourcerie, peuvent être chargé du compostage…