jr-42albertthomas-cour-121018-pano

Pour définir un projet de réhabilitation pertinent d'un point de vue énergétique et environnemental, agir sur l'efficacité thermique n'est pas suffisant. Il est nécessaire d'y associer deux autres axes de réflexion : sobriété des usages (réduire nos consommations en énergie, en eau et nos productions de déchets), et utilisation / production d'énergies renouvelables.

La réflexion sur la question de l'énergie dans le bâtiment doit porter sur 3 axes nécessaires et complémentaires :

  • sobriété énergétique (quels sont nos usages en matière de consommation d'énergie et comment limiter nos consommations à nos besoins utiles ?),
  • efficacité thermique (comment améliorer les performances énergétiques du bâtiment ?),
  • et utilisation des énergies renouvelables.

En effet, rendre plus efficaces nos bâtiments d'un point de vue thermique ne sera pas suffisant si nous n'interrogeons pas également notre manière de consommer et de produire l'énergie.

nouvo-dsc 4057

L'évolution de nos modes de vie et la multiplication des appareils électriques nous incitent à consommer toujours plus d'énergie au quotidien : équipements multimédia de plus en plus sophistiqués et différenciés, développement de l'électroménager... Si les réglementations thermiques mises en place à la fin des années 70 ont permis de faire des progrès sur les consommations de chauffage, les consommations d'énergies pour la cuisson et l'électricité spécifiques* augmentent toujours nettement. Comment donc opter pour un comportement plus sobre en énergie ?

jr-41albertthomas-121018-cours2pano 0

La consommation des énergies renouvelables serait de plus en plus importante en Europe, 13% en 2011 contre 12,1% en 2010. Le parlement européen a fixé, dans une directive de 2008, l'objectif prévoit d'utiliser 20% de l’énergie consommée provenant de ces énergies renouvelables d'ici à 2020. Alors que le 21ème siècle se soucie davantage des questions relatives au développement durable, le recours à ces sources devient inévitable.

Il n'est pas toujours nécessaire d'utiliser l'eau potable pour les usages domestiques. En cela, la récupération des eaux de pluie est particulièrement intéressante pour diminuer sa consommation d'eau potable, et faire des économies.

jr-40bdtemple-cour-121018-pano

Environ 30 millions de tonnes de déchets sont produites en une année par les ménages français, soit près de 472kg de déchets par habitant, auxquels s'ajoutent 315 millions de tonnes issues des activités économiques. En France la dépense pour le traitement des déchets s'élevait à près de 13 milliards d'euros en 2007 et ce chiffre est en progression moyenne de 5% chaque année. Cela représente 118€ par habitant en moyenne, uniquement pour les déchets municipaux. Dans nos poubelles on trouve : 32% de matières organiques ; 21% de papiers cartons ; 13% de verre ; 19% d'autres déchets ; 11% de plastique ; 3% de métaux... La plupart de ces déchets peuvent être triés pour être recyclés. Mieux encore, ce que l'on jette le plus ce sont les matières organiques, or les matières organiques sont une ressource, la matière première du compost.