L’agriculture urbaine, c’est quoi ?

Lorsqu’on parle d’agriculture urbaine, on fait référence à la culture de produits réalisée dans un milieu urbain par les habitants eux-mêmes. Accueillir la campagne à la ville peut se concrétiser sous forme de jardins partagés, de fermes pédagogiques, ou encore de maraîchage urbain. Son intérêt tient dans l’exploitation et l’optimisation des espaces non utilisés de la ville comme les toits, les balcons, les cours, les parcs publics …

Les avantages de l’agriculture urbaine

  • D’un point de vue alimentaire : améliorer la sécurité alimentaire en fournissant des fruits et légumes frais, diversifiés, biologiques, et consommer localement.
  • D’un point de vue environnemental : améliorer la qualité de l’air, réduire les îlots de chaleur, favoriser la biodiversité, diminuer les eaux de ruissellement, et réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports des aliments
  • D’un point de vue économique : diminuer le prix des aliments et pourquoi pas générer de nouveaux emplois.
  • D’un point de vue urbain : régénérer des secteurs abandonnés et embellir le paysage urbain.
  • D’un point de vue social : stimuler la vie en communauté et développer le sentiment d’appartenance à son quartier.

L’exemple d’AgroCité à Colombes

Ce projet fait partie d’un projet global d’économie sociale et solidaire « R-Urban » développé dans cette ville de 80 000 habitants au Nord-Ouest de Paris. L’idée est de proposer la réalisation d’un secteur regroupant des fonctions urbaines complémentaires, à la fois économiques, écologiques, sociales et culturelles autour de 3 unités expérimentales :

  • AgroCité : une ferme expérimentale avec la mise en place de jardins collectifs, d’espaces pédagogiques et culturels, des dispositifs pour la production d’énergie, de compostage …
  • RecyLab : une unité de recyclage et d’écoconstruction pour le recyclage de déchets urbains et leur transformation en sous-ensembles pour l’écoconstruction.
  • ECoHab : une unité résidentielle constituée de logements expérimentaux et d’espaces collectifs.

Pour en savoir plus

  • Sur R-Urban
  • Une référence, la ville de Montréal
  • Le laboratoire d'urbanisme agricole
  • Les jardins partagés à Paris
  • Les rencontres de l'OPATB19 : Living Roof  Paris sous les fraises