cours-5

Comment mobiliser l'ensemble des copropriétaires pour envisager des travaux sur les parties communes ? Comment mettre en place une programmation de travaux sur plusieurs années, qui prenne en compte les contraintes architecturales spécifiques à votre immeuble ? Sur quels acteurs professionnels peut-on s'appuyer ?

Vous avez un projet de rénovation de votre immeuble, des idées à proposer à votre copropriété, des envies d'amélioration de votre cadre de vie ? Ou, plus simplement, vous êtes sensible aux questions environnementales et vous ne savez pas comment vous y prendre pour réaliser des améliorations dans votre bâtiment ?

Cette partie propose des éléments de méthode pour s'engager dans un projet de rénovation thermique et environnementale dans un immeuble d'habitation collectif.

 

La rénovation en copropriété est rendue complexe par le nombre d'acteurs concernés. Pour entreprendre une rénovation concertée et la mener à bien, il est important que les intervenants connaissent le rôle de chaque acteur du projet : le maître d'ouvrage (la copropriété), le maitre d'œuvre, l'assistant à maîtrise d'ouvrage, les entreprises du bâtiment.

Pour réussir un projet de rénovation thermique et environnementale en copropriété, l’approche participative est essentielle. Nous vous incitons ainsi à associer l’ensemble des copropriétaires de votre immeuble le plus en amont possible de la définition du projet et ensuite à toutes les étapes de son déroulement.

En raison de la complexité de la rénovation en copropriété, il est absolument nécessaire de passer par toutes les étapes décrites ci-dessous et de n’en négliger aucun aspect. S’accorder le temps de la réflexion et ne pas sauter d’étapes peut paraître contraignant, mais cela minimise fortement les risques d’échecs ou de mauvaise efficacité de l’investissement : c’est le gage d’une opération réussie.

Le diagnostic ou audit global est un état des lieux de tous les aspects du bâtiment : besoins d'entretien et éventuelles pathologies (problèmes techniques), performance énergétique et comportement hygrométrique (capacité du bâti à favoriser les échanges d'humidité) sont analysés. Le diagnostic global permet donc d'obtenir une vue d'ensemble sur les travaux d'entretien à mener dans les années à venir en prenant en compte l'amélioration thermique, environnementale du bâtiment. Sur cette base, il propose des scénarios d'intervention et un programme de travaux hiérarchisé avec une évaluation des coûts et des gains énergétiques associés. Le diagnostic comprend également une étude des financements mobilisables en fonction de chacun des scénarios. Retrouvez le guide pour faire l'audit de son immeuble.

Cette étape consiste à utiliser les résultats du diagnostic global pour définir un programme de travaux adapté à l'immeuble et à ses occupants. Pour réaliser cette étude précédant la mise en œuvre de travaux, il faut missionner un maître d'œuvre. Un architecte et/ou un bureau d'études est/sont alors missionné(s) pour étudier un ou plusieurs programmes de rénovation avant de consulter les entreprises qui réaliseront les travaux. Afin que le programme de travaux correspondent aux besoins et à la capacité financière des copropriétaires, nous vous conseillons de faire étudier au maître d'œuvre plusieurs scénarios pour avoir une vision globale des différences de performance et des aides mobilisables en fonction de chaque scénario. Il est impératif d'associer les copropriétaires à chaque étape. Cette phase se conclue, en assemblée générale, par le vote des travaux.