La recherche du confort dans le logement est une priorité pour les copropriétaires parisiens. Quelle en est la définition ? Comment le préserver et l’améliorer ? L’atelier du jeudi 12 octobre a permis aux copropriétaires présents d’en avoir une idée plus précise.

 Atelier ERP ConfortLa sensation de confort est subjective, mais bien que chacun en ait sa définition, les grands principes ont pu être expliqués lors de cet atelier. Dans un premier temps, la définition des composantes du confort thermique dans un logement a été rappelée : température de l’air, des murs, humidité relative ou courants d’air sont autant de paramètres à prendre en compte dans la définition du confort thermique.

Outre ces données, la présentation des évolutions à la fois réglementaires et concernant les modes constructifs ont permis d’en rappeler les enjeux. Adopter une stratégie adaptée au confort thermique hivernal mais aussi estival, c’est réfléchir à l’échelle globale de la copropriété.

 

Un travail sur le tryptique incontournable d’une rénovation performante, isolation – ventilation – chauffage, est alors nécessaire et permet d’améliorer les conditions thermiques et sanitaires indispensable à un logement confortable. Chaque bâtiment ayant des caractéristiques différentes (orientation, surface, technique constructive…) et les ressentis et besoins en termes de confort étant propres à chacun, l’atelier a permis aux participants d’échanger entre eux sur leur vision du confort, sur les leviers d’action et d’amélioration dont ils disposent dans leur propre copropriété afin de promouvoir, pour eux et leurs voisins, des logements toujours plus adaptés.

Retrouvez le support de l’atelier sur la plateforme de l’OPATB19 et .

Pour aller plus loin retrouvez le guide réalisé sur le thème du confort thermique en cliquant ici.