Célia Blauel, adjointe à la Maire de Paris en charge de l'environnement, du développement durable et du plan climat

Ian Brossat, adjoint à la Maire de Paris en charge du logement

 

Depuis de nombreuses années, la Ville de Paris innove dans son combat contre le changement climatique. Ce choix politique est d'autant plus important que les conséquences de ce changement impactent d'abord les Parisiens les plus fragiles.

À travers son Plan Climat Énergie, Paris s'est engagée à diminuer de 25% les émissions de gaz à effet de serre sur son territoire d'ici 2020. Cela passe par une politique offensive de soutien à la rénovation thermique des immeubles privés.

L'opération d'amélioration thermique du bâtiment (OPATB) menée à partir d'aujourd'hui dans le 19e arrondissement est, par son échelle, une première en France. Elle s'adresse à l'ensemble du parc privé d'un arrondissement, le 19e, soit 55.000 logements.

Grâce à ce dispositif innovant, tous les copropriétaires du 19e qui le souhaitent pourront bénéficier d'un accompagnement gratuit de la Ville de Paris, pour les aider à élaborer et à réaliser leur programme de rénovation thermique et environnementale.

Cette rénovation va permettre de réduire à court terme la consommation énergétique des propriétaires, comme des locataires. C'est une façon concrète de préserver l'environnement, de favoriser le développement du végétal dans la Ville, de conforter la valeur patrimoniale des logements, d'améliorer la qualité de vie, mais aussi de réduire la facture énergétique des Parisiens, confrontés à la hausse régulière des coûts de l'énergie.

L'Exécutif parisien ne compte pas s'arrêter là. Tout au long du mandat, notamment par la mise en œuvre de son « Plan 1000 immeubles », il intensifiera son action en la matière et déploiera à l'échelle parisienne des dispositifs ambitieux d'incitation à de tels travaux.