"L'OPATB 19 : du sur-mesure pour chaque immeuble"

 

 Pourquoi l'OPATB est-elle une chance pour le 19e ?

Le 19e arrondissement est déjà très construit et très densément bâti. Pour améliorer l'habitat, il faut donc agir sur l'existant. L'OPATB s'adresse à l'ensemble de l'habitat privé de l'arrondissement, soit environ 2 600 immeubles et près de 50 000 logements. Grâce à l'OPATB, le 19e devient un acteur de poids et de référence dans la transition énergétique engagée par la ville de Paris.

Arrondissement périphérique, le 19e a été urbanisé plus tardivement que le centre de Paris, ce qui a laissé place à une grande variété d'architectures. On y trouve des bâtiments anciens, des immeubles haussmanniens, des pavillons ou encore des ensembles construits à partir des années 1960. Cette diversité architecturale est une richesse pour notre arrondissement qui offre des paysages variés. Cependant, elle est aussi source de complexité en termes d'intervention sur le bâti. L'OPATB 19 concerne tous les types d'habitats privés et permet de faire du sur-mesure en s'adaptant à chaque situation. Elle permet donc au 19e de s'inscrire dans la lutte contre le réchauffement climatique tout en tenant compte des particularités qui sont les siennes.

 

En quoi ce programme de rénovation est-il au service des habitants ?

Dans le 19e aussi, de nombreux propriétaires sont en fragilité économique et peinent à faire face aux factures d'énergie. Ce phénomène est amplifié par la hausse des prix de l'énergie. Les chiffres sont très parlants : entre 2004 et 2009, la baisse du pouvoir d'achat des parisiens liée à leur facture d'énergie est estimée à 210 euros. En accompagnant les copropriétés dans la rénovation énergétique de leur bâtiment, notamment via la réalisation de travaux d'isolation thermique, l'OPATB permet de réduire les consommations d'énergie: elle permet de mieux se chauffer, moins cher.

L'OPATB a donc aussi une vocation sociale. Elle aide au maintien des classes populaires dans leur logement en enrayant l'effet « passoire » des bâtiments mal isolés. Elle permet de préserver la mixité sociale, véritable source de richesse pour notre ville, en luttant contre la précarité énergétique.

 

Rénover son immeuble, n'est-ce pas trop complexe quand on est propriétaire ?

A première vue, cela peut faire peur. L'opération s'inscrit dans un temps relativement long et relève de savoir-faire multiples et complexes qui mobilisent des compétences en architecture, thermie ou encore ingénierie financière. C'est justement le grand apport de l'OPATB. Elle simplifie les choses et sécurise la démarche grâce à un accompagnement personnalisé des copropriétés.
C'est un aspect très important car si l'amélioration du cadre de vie et la lutte contre le réchauffement climatique relèvent de l'action publique, elles nécessitent aussi de permettre aux habitants de se saisir des enjeux qui les concernent. De ce point de vue, l'OPATB s'inscrit dans la politique parisienne de démocratie participative : elle donne des outils aux habitants pour agir directement sur leur propre territoire. J'invite donc tous les propriétaires motivés à se manifester, sur la base du volontariat, en répondant à l'appel à candidature. L'OPATB 19e est une chance pour vous, saisissez-là ! Et c'est aussi une chance pour notre arrondissement !