«Les conseillers thermiques de l'OPATB19ème ont une réelle démarche projet. C'est très rassurant pour l'ensemble de la copropriété. »

Engagée dans l’OPATB 19ème suite au premier appel à candidature, les copropriétaires du 26 Allée Darius Milhaud ont récemment voté l’audit global de leur immeuble de 35 logements. Datant de 1989 et n’ayant jamais fait l’objet de travaux lourds, les copropriétaires ont adhéré massivement à la réalisation d’un diagnostic global, un diagnostic à la fois thermique et architectural leur permettant de connaître l’état de leur immeuble et les actions hiérarchisées à engager pour pourvoir à son entretien et améliorer sa performance énergétique.

 

 

Pour quelle raison votre copropriété s'est-elle lancée dans le projet de rénovation thermique avec l'OPATB19ème ?

 Nous vivons dans un bâtiment construit en 1989. La copropriété comprend 35 logements et 2 commerces. Au fil des ans, l'immeuble s'est dégradé. Nous avons rencontré des problèmes liés à l'infiltration mais aussi à la dégradation des façades, puisque le ravalement n'a jamais été réalisé au cours de ces 25 dernières années. 
C'est en septembre 2014, lorsque la Ville a lancé l'OPATB19, que nous avons choisi de nous lancer dans un projet de rénovation. L'accompagnement technique et administratif proposé par les conseillers thermiques nous a d'autant plus motivés.

Suivant quelle démarche avez-vous monté le dossier de candidature ? 

Nous nous sommes énormément basés sur la documentation réalisée dans le cadre de cette OPATB19. Après avoir consulté les archives des initiatives menées par la copropriété ces dernières années, le Conseil syndical a tenu à réunir l'ensemble des copropriétaires pour les sensibiliser à la démarche et répondre à leurs questions. Ce temps d'étude nous a permis de mener une plus large réflexion. L'étendue du projet a été entièrement revue. À travers des questionnaires transmis aux résidents, il est apparu que d'autres besoins en matière de rénovation étaient à prendre en compte, au-delà du ravalement de la façade.

Comment s'est déroulé le vote du diagnostic global ?

Le 25 juin 2015, lors de notre assemblée générale, nous avons élu à l'unanimité le bureau d'études pour réaliser la partie énergétique du diagnostic global. Cinq scénarii de travaux ont été proposés. Ils seront ensuite réétudiés, puis votés en 2016. Avant chaque rendez-vous, nous préparons une note explicative des démarches étudiées en conseil syndical. En tant qu'ancien consultant en cabinet de conseil, j'attache une grande importance à être le plus pédagogue possible et les conseillers thermiques sont d'une grande aide pour présenter aux copropriétaires les plans d'actions. Ils les rassurent quant aux choix liés aux financements, aux matériaux choisis... Leur présence est précieuse en assemblée générale.

Quelles sont vos attentes sur le suivi du programme ? 

Nous tenons à bénéficier d'un réel conseil technique et d'une aide sur les questions de financement. Il y a toute une pédagogie à faire et c'est le rôle du conseil syndical de mener une démarche participative et de présenter les enjeux à la copropriété. Les conseillers thermiques ont la mission d'organiser la conduite du projet. C'est grâce à leur expertise que nous pourrons prendre en compte tous les aspects techniques et financiers pour nous lancer dans les travaux en toute sécurité.

Pour toujours anticiper et ne pas découvrir de problèmes impromptus, les conseillers thermiques nous ont transmis un planning très précis. La constitution du diagnostic global, réalisé par l'architecte et le thermicien, est prévue en février 2016. Suite à cela, nous choisirons le scénario de travaux le plus judicieux. Nous tenons vraiment à ce que le confort de chaque résident soit amélioré.